NAMASTE,
 
J’ai toujours aimé la photographie et particulièrement la photographie de reportage.
Fut un moment, je me voyais photo-journaliste et ça m’aurait plu…
 
Il y a quelques années (13 ans!), j’ai été amenée à voyager/vivre à l’étranger. Cette expérience a été pour moi l’une des meilleures de ma vie, et tout particulièrement mes deux années passées à Hyderabad, en Inde (anciennement l’Etat de l’Andhra Pradesh qui depuis s’est scindé en deux états distincts.
 
Ce pays m’a toujours inspirée! Je l’aimais avant, ça, c’est une certitude! Je l’ai adoré et adopté après.
Le premier jour, dès mon tout premier pied posé au sol, j’ai eu l’impression d’être à la maison. Vous savez, ce sentiment indescriptible qui fait qu’on se sent en sécurité, apaisé… tout simplement « chez soi ». … Et bien c’est cela!
Et puis ce pays est tellement photogénique, que je ne pouvais pas ne pas m’y plaire!
 
Très vite, sur place, j’ai trouvé un emploi en tant que professeur de FLE (français Langue Etrangère) dans une école internationale où l’enseignement se fait en anglais. J’ai donc plus vécu que voyagé, mais le voyage était dans ma tête, dans mon quotidien…. et ça, deux ans durant…
 
Ici avec mes élèves, qui sont maintenant tous bien grands

J’ai eu la chance de découvrir certains endroits incroyables, et je vous emmène avec moi à BENARES (Varansi)

Lever du jour sur le Gange

Après le mariage d’un de mes amis dans le Punjab, j’avais quelques jours devant moi pour partir à la découverte de ce pays dont certaines parts coulent dans mon sang.

Rickshaw à Bénares
Certes, quelques heures de route pour le somptueux Taj Mahal contre une vingtaine d’heures de train pour Bénares auraient pu faire pencher la balance en faveur du premier. Mais l’envie de découvrir ce lieu empli de mystère et qui transpire une culture bien particulière m’a envahi… Me voilà donc parti en direction de cette ville au bord du Gange et son atmosphère si étrange.
 
Je voulais vous faire découvrir un peu de cette ville au travers de ces quelques clichés, pris il y a déjà plus de 10 ans..
 
Varanasi est une des villes les plus spirituelles de l’Inde. C’est ici, que tout bon hindou devrait venir finir ses jours et donner son corps au Gange par le biais d’une crémation.
Ce Gange, parsemé de bûchers funéraires (que vous ne verrez pas, car par respect, ce sont des images qui ne se prennent pas), plus ou moins grands, et de bois de plus ou moins grande qualité selon les moyens et les castes concernés, déborde de vie. Surtout au lever du jour, et il faut donc ce lever tôt et marchander une ballade en bateau pour pouvoir en profiter pleinement.
Durant ces 48 heures, je suis aussi partie à la découverte d’un savoir-faire indien, le textile et plus particulièrement, la soie.
Et j’ai pu pénétrer dans un atelier de tissage de la soie.
Il était magique de voir avec quelle dextérité, on fait jouer les métiers à tisser pour créer sous nos yeux des textiles de soie aux motifs élaborés qui serviront bientôt de saris, de linge de lit, etc…
Quelle beauté!
Sur les Ghats (ces accès au fleuve), toute la vie s’y déroule. On y vient se laver, apprendre aux enfants à nager, laver son linge, faire des incantations, des prières, et même son sport… là, juste à côté des bûchers…
C’est étrange, déroutant.. et en même temps fascinant.
Personnellement, je n’y aurait pas trempé mes lèvres… ni même une main.
Le Gange reste un fleuve tellement pollué, et surtout ici, ou parfois flotte encore les restes de crémations. Mais c’était à faire, voir, vivre, sentir et ressentir.
 
Et, il faut le dire, côtoyer la mort de si près et de cette manière a été une drôle d’expérience. Mais cette acceptation de tout cela que l’on trouve sur place, nous rend, sur le moment, moins vulnérable à des émotions tristes ou négatives.
 
J’ai même vu des gens dansant et chantant autour d’un bûcher pour célébrer le départ d’un proche, qui, âgé, avait sans doute profité pleinement de toutes ces années données.
 
Mais Bénardes, c’est aussi des cérémonies nocturnes sur le Gange.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *